Livre d'or

      Depuis plusieurs années, j'ai eu le plaisir d'apporter mon aide auprès de différentes personnes. Certaines d'entre-elles m'ont témoigné leur satisfaction, à la suite de mon travail précis et adapté à leur situation. Je vous fais part, ci-dessous, de quelques messages reçus.

Un cadeau empoisonné

     Lorsque je suis rentré chez moi, j'ai eu une sensation étrange comme s'il y avait une présence invisible m'apportant un certain mal-être dans mon studio. A chaque fois que j'en ai parlé autour de moi, je passais pour un déséquilibré. J'ai décidé de faire appel au service de René. Après examen de ces lieux au pendule, René détecte que le problème venait d'un des tapis (le deuxième étant enroulé et rangé sur la mezzanine). René ressent qu'il y a eu des actions volontaires de tuer sur ce tapis et que le problème était en train de transpirer. René m'a demandé ce qu'il s'est réellement passé sur ce tapis. Je lui ai répondu tout bonnement que ce sont des amis qui m'ont fait cadeau des tapis en voulant m'aider à m'installer mais au par avant, ils ont sevré des chiots dessus. Je m'en suis débarrassé et mes problèmes ont disparu avec. René avait vu juste.

Daniel de Lyon (69).

A l'heure pour mon examen

     Devant me rendre à des examens se déroulant dans la région parisienne et demeurante à Lyon, je décide de m'y rendre en train. Lors d'une conversation avec René, il m'avertit que le TGV que j'avais choisi, n'arrivera pas à destination. Le jour "J", j'écoute les conseils de René et j'ai pris le suivant, certes à grands regrets car celui-ci me laissait que peu de temps pour rejoindre mon centre d'examens. Au bout de vingt minutes, une annonce, en gare, est faite informant que le TGV où je devais prendre place était arrêté suite à une alerte à la bombe. Merci René, grâce à ton conseil, je suis arrivé à l'heure.

Hélène de Villefranche sur Saône (69).

Un héritage des plus surprenant

     Un dimanche, alors que je me trouvais inviter chez René, je lui ai demandé, l'après-midi, de me faire les cartes. Entourée de mes enfants qui m'avaient conduit, René me révèle que j'allais avoir un héritage. Fort surprise et mon entourage aussi, nous n'y avons pas cru car du fait de mon grand âge, c'est plutôt le contraire et non l'inverse qui devrait se passer. Les semaines passent ! Un jour, je reçois un coup de fil d'un notaire qui cherchait une dénommée ... Je lui demande pourquoi ? Le notaire m'informe que j'étais couché sur le testament d'une grande tante (à laquelle j'avais oublié son existence) et qu'à l'issu je devais percevoir un petit héritage. Bravo René, cela m'a enlevé mes réticences que j'avais dans ce domaine, jonché de charlatans.

Germaine de St Martin d'Estréaux (42).

Un objet tant désiré

     J'ai profité de la présence de René pour retrouver un objet que j'avais égaré lors d'un transfert d'habitation pour mes vacances. Ne lui ayant rien dit au sujet de la recherche, il a pu visualiser l'objet en question et grâce à son pendule qu'il avait sur lui, René a retrouvé mon peigne noir africain, mélangé avec d'autres objets, que j'avais rangé avec précipitation dans une petite valise. Il lui a fallu à peine dix minutes pour le retrouver alors que cela faisait une semaine que j'essayais de le retrouver en vain. Je ne sais pas comment le remercier, j'en avais fait le deuil. Merci René.

Odette de Villeurbanne (69).

Sur le bout des doigts

     Je fais la connaissance de René au travail. Lors d'une de nos conversations, il a remarqué que je me rongeais les ongles. J'avais essayé toutes les solutions et elles se sont toutes soldées par un échec. C'est alors que René me propose ses services. Pour se faire, il n'avait besoin que de ma photo avec mon accord afin qu'il puisse y travailler dessus. Quelques jours passent ! Un soir, je me suis senti plus fatigué que d'habitude alors qu'il n'y avait pas lieu de l'être. Le lendemain, je me suis rendu au travail. Sans y avoir l'air, René me fait remarquer que depuis le début de la journée, je ne mangeais plus mes ongles. Il m'a demandé si, hier soir vers 21h, je n'ai rien ressenti. Je lui ai répondu que j'avais eu une énorme fatigue et de m'être endormi quelques minutes plus tard. Pourquoi une telle question ?! C'est à cette heure précise que René a commencé son travail sur ma photo alors que je n'avais pas été prévenu du moment de son intervention. Grand Merci à René car je me suis rendu à l'évidence qu'il n'y a aucun effet psychologique mais que, cette nuit là, il s'était bien passé quelque chose que je ne peux pas expliquer.

Bjorg de Bourgoin Jailleux (38)

Une paix retrouvée

     Cela faisait plusieurs années que j'étais énervé et que j'abordais les problèmes de telle façon que j'en créais d'autres, à croire que l'on m'avait jeté un sort. J'en parle à René. Après examen de la situation, il me dit que je n'étais pas ensorcelé mais que l'origine du problème venait de ma propre personne qui dégageait des ondes négatives. René entreprend un rééquilibrage de mes chakras à l'aide de son pendule et d'un éventail de couleur. J'ai constaté, après la visite à son domicile, que les choses étaient plus simples qui n'y paraissaient. J'ai retrouvé une paix intérieure avec moi-même et par l'occasion une certaine ouverture sur le monde. Régulièrement, je fais vérifier l'état de mes chakras. Merci René.

Nadir de Lyon (69).

Une vente avortée et pour cause

     Je téléphone le matin même à René pour demander si la vente que je dois faire avec la personne qui avait justement pris rendez-vous, se fera. Après que René est consulté les tarots et son pendule, la réponse a été sans appel. René me dit que la vente ne se réalisera pas du fait que la personne avait des problèmes pour l'obtention du prêt. Effectivement, la personne ne s'est même pas présentée ni excusée. Grâce à René, j'en connais la raison.

Michel de Bartenheim (68).